Les samedi 19 et dimanche 20 mai 2012 à Lavaur, la Société Archéologique de Lavaur organise son hommage annuel à Dame Guiraude.

14 mai 2012

Lavaur. © Ch. Peytavie.

Samedi 19 mai à 21h, la commémoration débute par une nouvelle représentation de la pièce de théâtre ‘Guiraude et Aymeric de Laurac’, reconstitution historique, écrite par Alain Calmettes (président de l’association Lauragais au cœur) et mise en scène par Paul Dussel. La pièce sera jouée sur le Plô de Lavaur, à l’emplacement de l’ancien château de la ville.Vous pouvez d’ores et déjà réserver vos places auprès de l’office du tourisme de Lavaur (tél. 05 63 50 02 00). Tarif d’entrée: 10 euros. Le lendemain dimanche 20 mai à 15h, aura lieu sur le Plô la traditionnelle cérémonie en hommage à Dame Guiraude, en présence d’une délégation venue du village de Laurac, berceau du lignage de Dame Guiraude.

Lavaur.© Franc Bardou.

Sur le Plô, on amena Dame Guiraude,

Le buste lié, entravée, la robe souillée.

Elle avança, se déhanchant

Sous les insultes des capitaines.

Elle progressa lentement dans cette plaie,

Dans ce marécage de mise à mort.

Une hymne confus l’accompagnait,

 Une rumeur d’éperons et d’armures,

Elle n’entendait que sa prière bâillonnée,

La langue d’oc brûlait ses lèvres,

Puis les coups, la lapidation, l’abîme…

Ils la jetèrent au fonds d’un puits,

L’ensevelirent sous une rage de gravats.

Gaston Puel,  Cheyenne Autumn, Voix d’encre, 2003


Le samedi 26 mai 2012, nouvelle journée découverte de l’AEC / René Nelli à Montségur.

28 avril 2012

Montségur. Février 2012. © Franc Bardou.

Pour fêter son premier anniversaire d’existence, l’AEC / René Nelli a le plaisir de vous inviter à participer à sa prochaine journée découverte à Montségur. Au cours de cette journée, dont le programme a été élaboré par notre ami Marc Schirlin, avec le concours sur place de Richard Pigelet,  nous vous proposons de découvrir ou d’approfondir l’histoire du pog avec les meilleurs connaisseurs du site les archéologues André Czeski et Fabrice Chambon. Franc Bardou et Charles Peytavie viendront également apporter leur regard sur le site, le premier en évoquant et en comparant les regards portés sur Montségur par René Nelli et  Fernand Niel, le second en évoquant les premiers récits de voyage à Montségur datant du XIXe siècle et en particulier le témoignage inédit de l’érudit limouxin Louis-Alban Buzairies (1807-1871) ou la très belle relation laissée par le  félibre tarnais Raymond de Toulouse-Lautrec (1820-1888).

Retrouvez-ci-dessous le bulletin d’inscription et le programme de cette journée dans le fichier PDF ci-joint:

PROGRAMME Journée découverte à Montségur le 26 mai 2012

Montségur, février 2012. © Franc Bardou.

Voici le programme retenu pour cette journée du 26 mai 2012 :

10 h 00 : RENDEZ-VOUS MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE DE MONTSEGUR

Accueil par Philippe Ramon, président de l’AEC / René Nelli.
10 h 00 – 11 h 45 :

Visite guidée du musée archéologique de Montségur sous la conduite
de Fabrice CHAMBON, archéologue et guide conférencier de
Montségur et Richard PIGELET, responsable du Musée de
Montségur.

12 h 00 : REPAS CHAUD EN COMMUN, SALLE MUNICIPALE DE MONTSÉGUR.

13 h 30 : Départ du Prat Dels Cramats et montée au pog sous la conduite de l’archéologue André CZESKI. Visite commentée du château et du village médiéval. Visite du Roc de la Tour. Evocation historique et archéologique du siège de 1244.
Intervention sur le site de Charles PEYTAVIE, historien médiéviste : Tous à Montségur. Récits des premiers voyageurs et excursionnistes à Montségur au cours du XIXe siècle.
Intervention sur le site de Franc BARDOU, écrivain, poète occitan : De la géométrie des pierres à la poésie dualiste, les Montségur de René Nelli et Fernand Niel.

Chaussures de marche et vêtements chauds et amples, protection pluie ou chapeau selon le temps conseillées.

17 h 30 : Clôture de la journée.


Trois conférences gratuites à ne pas manquer au mois de mai 2012 à Toulouse, Maison Midi-Pyrénées.

19 avril 2012

Au mois de mai prochain, la Maison Midi-Pyrénées (1 rue Rémusat, angle de la place du Capitole) à Toulouse présente trois conférences gratuites à ne pas manquer mais pour lesquelles il faut obligatoirement réserver, le nombre de places étant limité :

Jeudi 10 mai à 18h30

Montségur. © Franc Bardou.

Montségur, «siège et tête de l’Eglise Cathare».

Conférence par Fabrice Chambon, archéologue et guide de Montségur.

 Conférence gratuite. Ouverture des inscriptions le jeudi 25 avril.
Pour s’inscrire : Maison Midi-Pyrénées
Tél : 05 34 44 18 18
Email : maison-midi-pyrenees@crtmp.com

Vendredi 11 mai à 18h30

Peintures romanes de Vals. © Franc Bardou.

Les fresques romanes en Ariège. Le voyage du «Maitre de Pedret» en Ariège.

L’atelier de cet artiste anonyme espagnol a parcouru l’Ariège. Les fresques romanes de Vals et de Saint-Lizier sont deux exemples fameux pour évoquer son style, ses compositions et cette forte personnalité !
Conférence par Marina Salby, Guide conférencier du Pays d’Art et d’Histoire des Pyrénées Cathares et par Danièle Pelata, responsable de l’Office de Tourisme de St Lizier.

Conférence gratuite. Ouverture des inscriptions le jeudi 26 avril.
Pour s’inscrire : Maison Midi-Pyrénées
Tél : 05 34 44 18 18
Email : maison-midi-pyrenees@crtmp.com

Jeudi 24 mai à 18h30

Saint-Papoul.© Franc Bardou.

L’abbaye de Saint-Papoul et le Maître de Cabestany.

Conférence animée par Bethany Yates, guide conférencière à l’Office de Tourisme de Castelnaudary et du Bassin Lauragais.
L’abbaye de Saint-Papoul, fondée au VIIIe siècle, devenue évêché au début du XIVe siècle, recèle de nombreux modillons sculptés par le Maitre de Cabestany (XIIe s.).

Conférence gratuite. Ouverture des inscriptions depuis le 9 avril.
Pour s’inscrire : Maison Midi-Pyrénées
Tél : 05 34 44 18 18
Email : maison-midi-pyrenees@crtmp.com


Conférence sur la violence en Toulousain à la fin du Moyen Age au Musée Archéologique de Bram, le samedi 28 avril 2012 à 15 h 30.

19 avril 2012

Marie-Claude MARANDET, professeur d’Histoire du Moyen Age à l’Université de Perpignan Via Domitia et membre du Centre de Recherches Historiques sur les Sociétés Méditerranéennes donnera à Bram, le samedi 28 avril 2012 à 15 h 30, salle du Musée Archéologique Eburomagus, 2 av. du Razès, une conférence :

La violence en Toulousain, à la fin du Moyen Age

La violence est aujourd’hui particulièrement médiatisée ; la presse et surtout les journaux télévisés utilisent abondamment les faits-divers dramatiques liés à celle-ci. Pourtant, si l’on se réfère aux travaux de Robert Muchembled, les violences graves (homicides) n’ont cessé de décroître, essentiellement par auto contrôle des pulsions agressives et désarmement généralisé des populations. Notre civilisation, dit-il, est globalement apaisée, contrairement aux idées actuelles. En 2009, en France, le taux d’homicides volontaires était de 1,78 pour 100 000 habitants contre 10 pour 100 000 entre 1600 et 1650. Qu’en était-il au Moyen Âge ?
Pour approcher ce phénomène en Lauragais, les sources sont assez nombreuses. En effet, les consuls, dans de nombreuses localités, exercent la justice criminelle ; elle leur a été concédée par le comte de Toulouse puis par son héritier le roi de France. Les diverses coutumes définissent leur domaine d’intervention : atteintes aux biens, délits économiques, violences et atteintes aux moeurs, les divers délits sont détaillés ainsi que les peines qu’ils entraînent.
Les coutumes évoquent une violence, celle que la population, peut-être, redoute, celle, en tout cas, que les autorités veulent supprimer ou au moins réduire. J’ai voulu confronter celle-ci avec la violence réelle qui peut être approchée, avec les précautions d’usage, par les lettres de rémission (grâce accordée par le roi suite à un délit), les registres d’informations (dépositions des témoins à l’instruction) et les registres d’enquêtes (dépositions faites à l’audience) devant les cours criminelles. Il en subsiste plusieurs, des années 1356-1408, pour Castelnaudary, et des années 1333-1397, pour Mireval. Qu’y trouve-t-on ? La délinquance réelle est-elle celle évoquée par les coutumes ?


Samedi 14 avril 2012. Rando-découverte sur les traces des Bons hommes à Cabrespine (Aude) et dans la vallée du Clamoux.

10 avril 2012

Une nouvelle rando-découverte en Cabardès

La vallée du Clamoux vue du château de Cabrespine. © Jean-Claude Capéra.

Samedi 14 avril 2012, l’AEC/ René Nelli, en partenariat avec l’association « PATRIMOINES, vallées des Cabardès » vous invite à une nouvelle rando-découverte sur les pas des Bons hommes à Cabrespine et dans la vallée du Clamoux. Une occasion d’évoquer la situation de Cabrespine au temps de la croisade albigeoise, les liens de l’ancien prieuré Saint Pierre de Cabrespine avec l’abbaye de Lagrasse ou encore le sort du château après la croisade albigeoise. Les troubadours de la Montagne Noire (en particulier Raymond de Miraval et Peire Vidal) seront évoqués dans une présentation de la culture d’Oc au XIIe et XIIIe siècles à travers le regard porté sur eux par le Bréviaire d’Amour de Matfre Ermengaud.

Les ruines du château de Cabrespine. © Jean-Claude Capéra.

Cette randonnée-découverte d’environ 3 h 30, de difficulté moyenne, sera commentée  par Franc Bardou, spécialiste des troubadours, Charles Peytavie, historien médiéviste,  et Jean-Claude Capéra, président de l’association « PATRIMOINES, vallées des Cabardès» (patrimoinesvalleesdescabardes.unblog.fr).

Rendez-vous le samedi 14 avril à 13 h 30, parking du Gouffre de Cabrespine; prévoir de bonnes chaussures de marche.


La Société archéologique du Midi de la France recompense Gauthier Langlois pour son travail sur Dame Carcas.

19 mars 2012

Gauthier Langlois a reçu son prix des mains de Daniel Cazes, président de la Société archéologique du Midi de la France.© Charles Peytavie.

Hier, en fin d’après-midi, au cours de la séance solennelle de la Société archéologique du Midi de la France, à l’hôtel d’Assézat à Toulouse, notre ami Gauthier Langlois a reçu le prix spécial de cette prestigieuse société pour son travail d’enquête historique et ethnologique sur  la légende de Dame Carcas. Une petite délégation de notre association autour de son président Philippe Ramon était présente pour féliciter l’historien carcassonnais et souhaiter avec lui un édition prochaine de ce travail désormais remarqué par ses pairs bien au-delà des frontières audoises.


Le programme de notre prochaine rando-découverte est fixé. Rendez-vous à Cabrespine, en Cabardès, le 14 avril 2012.

13 mars 2012

Les ruines du château de Cabrespine. © Jean-Claude Capéra.

L’AEC / René Nelli prépare ses prochains rendez-vous. Comme l’année dernière, en partenariat avec  l’association «PATRIMOINES, vallées des Cabardès », nos bénévoles ont mis en place le  programme d’une nouvelle Rando-découverte . Cette année, nous vous proposons de partir, le samedi 14 avril 2012 sur les pas des Bonshommes dans la vallée du Clamous, autour du village de Cabrespine, en Cabardès, sur les flancs sud de la Montagne noire. Rendez-vous prévu à 13 h 30, sur le  parking du Gouffre de Cabrespine pour une randonnée moyenne de 3 h  environ. Bonnes chaussures recommandées.

Au cours de cette randonnée-découverte, sur un parcours mis au point par Jean-Claude Capéra, Charles Peytavie évoquera l’histoire des cathares dans cette partie du Cabardès, la situation de Cabrespine au temps de la Croisade albigeoise, les liens de l’ancien prieuré Saint-Pierre de Cabrespine avec l’abbaye de Lagrasse ou encore le sort du château de Cabrespine après la Croisade lorsqu’il devint le siège d’une petite garnison du roi de France. Quant à Franc Bardou, il évoquera, avec son talent habituel, les troubadours de la Montagne Noire et du Cabardès et reviendra sur l’évolution de la culture d’oc dans cette partie des anciennes terres des Trencavel et de l’abbaye de Lagrasse au XIIe et XIIIe siècles.