11e Journée René Nelli au château de Bouisse samedi 29 juin 2019

11eme journée René Nelli le samedi 29 juin 2019

au château de Bouisse

Le Catharisme : réalité, invention ou mythe construit

Avec :

Franc Bardou, Annie Cazenave, Philippe Martel, Charles Peytavie et les Baladins d’Icarie

Journée organisée par l’Association d’Études du Catharisme / René Nelli en collaboration avec Philippe Ramon, propriétaire du château de Bouisse, l’Association des Amis du Château de Bouisse, la commune de Bouisse, avec le soutien de la communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois, du conseil départemental de l’Aude et des vignerons des Terroirs du vertige.

Téléchargez ici le programme de la 11e Journée René Nelli et le bulletin d’inscription

Programme de la journée

9 h 30 : Rendez-vous à la mairie de Bouisse et café de bienvenue.

Discours d’accueil de Philippe Ramon, président de l’AEC / René Nelli et président des Amis du château de Bouisse, de Francis Baron, maire de Bouisse, et de Hervé Baro, premier vice-président du conseil départemental de l’Aude.

10 h 15 : Montée au château de Bouisse.

10 h 30 : « Le catharisme en proie aux politiques » par Philippe Martel, historien spécialiste de l’espace occitan.

« Parler du catharisme et de la croisade des Albigeois, ce n’est pas seulement s’engager dans des débats théologiques et moraux. L’un comme l’autre ont été pratiquement depuis le début, objet de manipulations politiques. Il est clair que dans les débats idéologiques qui se mènent depuis deux siècles, l’instrumentalisation du souvenir cathare a connu un certain succès. » Sans chercher à donner un tableau d’ensemble de cette problématique, l’historien se concentrera sur certains exemples emblématiques.

11 h 05 : La déconstruction du catharisme. Extraits de l’intervention de Michel Roquebert – historien et président d’honneur de l’AEC / René Nelli – donnée à Montpellier le 12 mars 2019 et initiée par les occitanistes de l’unité de recherche LLACS de l’Université Paul-Valery – Montpellier 3.

Dès 2005, Michel Roquebert débutait ainsi son article « Le  » déconstructionnisme  » et les études cathares » publié dans Les cathares devant l’Histoire (Martin AURELL éd.) : « Les études cathares ont vu se développer, ces dernières années, une méthode et des propositions de travail propres à bouleverser en profondeur, à la fois, les repères et la finalité des recherches en cours sur les hérésies médiévales, tout particulièrement sur le catharisme occitan, mais aussi sur le concept même d’hérésie. Un rapide examen critique de la démarche et des conclusions de cette nouvelle histoire doit nécessairement commencer par la définition de son maître mot, la déconstruction. »

11 h 25 : « L’histoire du catharisme en questions. Mise au point sur vingt ans de débats et la controverse actuelle » par Charles Peytavie, historien médiéviste et spécialiste du catharisme.

« Les discussions autour de la nature du catharisme relancées en France à la toute fin des années 1990 se sont parfois transformées en vives polémiques et certains auteurs contestent désormais radicalement l’existence d’une Eglise chrétienne dissidente dans le Midi de la France médiévale aux Xlle et XlIIe siècles. Pour comprendre l’état actuel de la controverse, il est nécessaire de décrire et critiquer la position des principaux courants historiographiques prenant part à ces ardentes discussions aussi bien en France qu’à l’étranger. »

12 h : « Le catharisme de René Nelli : un christianisme de combat social » par Franc Bardou, écrivain, poète occitan et spécialiste de l’œuvre de René Nelli.

« Un Dieu Tout-possible, mais sans puissance, et absent de ce monde, ne peut pas proposer la moindre providence. C’est pourquoi la spiritualité de René Nelli , a toujours été compatible avec une posture politique marxienne, même lorsqu’elle n’était pas clairement marxiste. En effet, si le monde du mélange est mauvais, cruel et injuste, comme le pensaient les cathares, il revient à une âme inspirée par le Bien de se dresser contre le mal, pour plus de justice sociale. »

12 h 35 : Repas à la salle de la mairie précédé d’un apéritif offert par les vignerons de la cave coopérative de Talairan, les Terroirs du Vertige.

14 h 15 : « L’aveu : repentir, résignation ou calcul » par Annie Cazenave, historienne spécialiste de la pensée médiévale et ingénieur émérite au CNRS.

« Aveu et dénonciation sont le pivot de la procédure inquisitoriale. La hantise de l’inquisiteur est la dénonciation incomplète qui s’avère majoritaire et les véritables convertis retournés contre leurs anciens complices sont rares. Mais après un demi-siècle d’inquisition, les dénonciations ont fabriqué des coupables à vie, désagrégeant les solidarités familiales et sociales. »

15 h : Le Chant des Brûlés. Création des Baladins d’Icarie produite par Trôba Vox. Ce concert participe au 14ème festival Les Troubadours chantent l’art roman en Occitanie.

Elrik Fabre-Maigné, créateur de cette chanson de geste situe ainsi son œuvre musicale: « ‘Lo Prat dels Cremats’ renvoie au lieu où, le 16 mars 1244, furent brûlés vifs, au pied du château de Montségur, plus de 200 Parfaits cathares et croyants. Rêverie poétique sans prétention historique, le Chant des Brûlés est mon hommage à la Civilisation des Troubadours qui a connu son apogée aux Xllème et XlIIème siècles sur le territoire de l’Occitanie, du Massif central aux Pyrénées et jusqu’en Catalogne, de l’Océan à la Provence, à la Méditerranée et jusqu’en Toscane. »

Détails pratiques

Pour l’accès aux conférences et au concert il vous sera demandé 10€, sauf si vous êtes adhérent de l’AEC ou de l’association des amis du château de Bouisse.

Pour participer au repas de midi, proposé par le Fait’out de Montpellier, il vous en coûtera 25€ de plus et il est indispensable de s’inscrire.

Télécharger ici le menu et le formulaire d’inscription.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s