Samedi 17 novembre 2012, l’AEC / René Nelli vous recommande deux rendez-vous culturels à travers l’Aude et le Tarn.

14 novembre 2012

Samedi 17 novembre 2012, l’AEC / René Nelli vous recommande tout particulièrement deux rendez-vous susceptibles d’intéresser tout ceux qui nous font l’amitié de lire ce blog. Hélas, comme nous,  il vous faudra choisir car ils ont lieu tous les deux au même moment à plusieurs kilomètres de distance:

Photo de la statue de Dame Carcas prise par l’abbé Verguet en 1899 avant destruction de la première porte de la Cité, située en avant de la Porte Narbonnaise.

A Carcassonne, vers 15 h 30, au cours de la deuxième partie de la séance mensuelle de la Société d’Etudes Scientifiques de l’Aude, l’historien médiéviste Gauthier Langlois reviendra sur les origines de la vraie statue de Dame Carcas, jadis exposée devant la Porte Narbonnaise de la Cité de Carcassonne. Car si tout le monde connait la légende de dame Carcas et la statue récente qui la matérialise aujourd’hui à l’entrée de la Cité, pourtant rares sont ceux qui ont bien observé la statue originale devenue l’allégorie de la ville. Pourquoi a-t-elle des proportions bizarres, des moignons à la place des mains et bien d’autres détails étranges ? Qui représente-t-elle réellement ? Pourquoi a-t-on réalisé cette statue, dans quel but et quelles circonstances ? À la manière d’une enquête policière le conférencier exposera tous les indices : récits, images etc. qui lui permettent de répondre à ces questions. Des révélations surprenantes sont annoncées…

Renseignements sur le site de Gauthier Langlois: http://paratge.wordpress.com/

 A Albi, à 17 heures, au Centre Occitan Rochegude (28 rue Rochegude)  Franc Bardou proposera une conférence intitulée : trobadors, amor, cortés, amor de luènh. Le Centre occitan Rochegude accueille actuellement l’exposition du CIRDOC de Béziers, Camins de trobar.

Renseignement: 05 63 46 21 43 ou centre-occitan-rochegude@orange.fr


La Société archéologique du Midi de la France recompense Gauthier Langlois pour son travail sur Dame Carcas.

19 mars 2012

Gauthier Langlois a reçu son prix des mains de Daniel Cazes, président de la Société archéologique du Midi de la France.© Charles Peytavie.

Hier, en fin d’après-midi, au cours de la séance solennelle de la Société archéologique du Midi de la France, à l’hôtel d’Assézat à Toulouse, notre ami Gauthier Langlois a reçu le prix spécial de cette prestigieuse société pour son travail d’enquête historique et ethnologique sur  la légende de Dame Carcas. Une petite délégation de notre association autour de son président Philippe Ramon était présente pour féliciter l’historien carcassonnais et souhaiter avec lui un édition prochaine de ce travail désormais remarqué par ses pairs bien au-delà des frontières audoises.


Gauthier Langlois, historien médiéviste, administrateur de l’AEC / Nelli, primé par la Société archéologique du Midi de la France

8 mars 2012

Dame Carcas. Première représentation connue, vers 1626.

Nous venons tout juste de l’apprendre. Notre ami et administrateur Gauthier Langlois, historien médiéviste, spécialiste de la Croisade albigeoise et de l’histoire médiévale méridionale, bien connu pour ses travaux sur la famille de Termes et l’histoire de l’exploitation minière dans les Corbières, vient de recevoir le prix spécial de la Société archéologique du Midi de la France pour son nouveau travail sur la légende de Dame Carcas :  » Dame Carcas. Une légende épique occitane« .

Gauthier Langlois. © Charles Peytavie.

La remise du  prix aura lieu lors de la prochaine séance publique de la Société à Toulouse, le dimanche18 mars prochain dans la grande salle de l’hôtel d’Assézat, à partir de 16 heures. A noter qu’après la remise des différents prix octroyés par la Société, il sera possible d’assister à une conférence sur les églises du Moyen Age dans le Lot proposée par  Nicolas Bru, Maurice Scèlles et Gilles Séraphin, auteurs du livre Archives de Pierre. Les églises du Moyen Age dans le Lot.

L’ensemble des membres de  l’AEC / René Nelli adresse ses félicitations à Gauthier Langlois et espère que son étude trouvera prochainement un éditeur.

Une partie de cette recherche innovante sur le mythe et la légende de Dame Carcas, qui dérive probablement selon Gauthier Langlois d’une chanson de geste médiévale aujourd’hui perdue écrite  au XIIe ou au XIIIe siècle destinée à appuyer la légitimité des Trencavel, vicomtes de Carcassonne, est à lire dans les deux derniers bulletins de la Société d’Etudes Scientifique de l’Aude: La légende de Dame Carcas. Les origines épiques. Bulletin de la Société d’Etudes Scientifique de l’Aude, tome CIX, 2009 et tome CX, 2010.


%d blogueurs aiment cette page :