En cette rentrée 2017, l’AEC vous propose samedi 25 février 2017 une conférence inédite de l’historien médiéviste Gauthier Langlois : Les frères Abban, des occitans à l’assaut de Montségur.

14 février 2017

Samedi 25 février 2017. En cette rentrée 2017, l’AEC / René Nelli vous propose une conférence inédite de l’historien médiéviste Gauthier Langlois:

Les frères Abban, des occitans à l’assaut de Montségur

Auditorium de la chapelle des Jésuites à Carcassonne, 14 h 30, entrée libre et gratuite.

chavalier-raimond-abbanDans la première moitié du XIIIe siècle alors que la majorité des chevaliers occitans s’engage dans une résistance contre l’Église catholique et le roi, Raimond, Guilhem et Bérenger Abban, trois frères originaires d’Albi, font volontairement un choix politique et religieux très différent. Au service du roi de France ils participent à toutes les opérations militaires menées contre les rebelles et les cathares : les sièges de Cordes (1227) et Toulouse (1228), la défense de la Cité de Carcassonne assiégée par Trencavel (1240), le siège de Montségur (1243-1244), la prise de Quéribus (1255). Leur engagement indéfectible aux côtés du roi en Languedoc et en Terre Sainte leur attire l’hostilité de faidits tels que le farouche Chabert de Barbaira ; mais aussi, à l’opposé, l’amitié du valeureux Olivier de Termes. Leur fidélité au roi leur vaut l’attribution de seigneuries dans les Corbières et leur accession au rang de baron de la sénéchaussée aux côtés des Lévis ou des Voisins. Les Abban sont représentatifs de ces occitans qui, par opportunisme ou sincérité, font au cours du XIIIe siècle une belle carrière au service du roi.

Image : un baron des Corbières, le chevalier Raimond Abban, représenté sur un plafond peint de la fin du XIIIe siècle à Lagrasse. (photo Jean-Pierre Sarret / Maison du Patrimoine de Lagrasse).

 

 

Publicités

Samedi 26 avril 2014. L’AEC organise une table ronde au sujet de Raymond Trencavel dernier vicomte de Carcassonne, d’Albi et Béziers.

16 avril 2014

Fig4-PeintureAlcanizDetailSamedi 26 avril 2014 à 14 h 30, l’AEC / René Nelli a le plaisir de vous convier à une table ronde consacrée à Raymond Trencavel, dernier vicomte de Carcassonne, d’Albi et de Béziers. Avec Gauthier Langlois, Bernard Mahoux et Charles Peytavie.

Auditorium de la chapelle des Jésuites, rue des Etudes à Carcassonne.
Entrée libre et gratuite
Une collation et une séance de dédicaces seront proposées à la suite de cette table ronde.

Raymond Trencavel, de l’Histoire au mythe.

Raimond Trencavel est une figure de l’histoire carcassonaise, biterroise ou albigeoise. Né vers 1206 Raimond Trencavel est le fils du vicomte Raimond Roger II et d’Agnès de Montpellier. Après le décès de son père en 1209 il est confié au comte Raimond-Roger de Foix, puis après la mort de ce dernier en 1223, de son fils Roger-Bernart. De retour à Carcassonne en 1224, il est contraint de fuir en 1227 et trouve refuge au sud des Pyrénées sur les terres du roi Jaume Ier d’Aragon.En 1240, il tente sans succès de reprendre la Cité. Sept ans plus tard, il fait sa soumission au roi de France et l’accompagne vers la Terre sainte.Il meurt vers 1267.

A l’occasion de cette table ronde, Gauthier Langlois reviendra sur le parcours du dernier vicomte de Carcassonne et sa participation à plusieurs campagnes militaires. Il nous expliquera pourquoi, à travers des recherches inédites, Raymond Trencavel est représenté sur une peinture murale du début du XIVe siècle conservée au château d’Alcañiz, siège de l’ordre de Calatrava en Aragon.

En exclusivité, la présentation du nouveau roman de la saga sur les Trencavel écrit par Bernard Mahoux 


Le romancier Bernard Mahoux, auteur d’une grande saga romanesque consacrée aux Trencavel, nous présentera son nouveau livre, tout juste sorti en librairie, consacré aux vingt premières années de Raymond Trencavel: Le retour du Rebelle. Avec lui, nous parlerons du souvenir laissé par Raymond Trencavel dans la mémoire des pays d’Oc et comment à notre époque un romancier peut s’inspirer de cette grande figure de notre histoire.

livre bernard MahouxLe livre de Bernard Mahoux, Le Retour du Rebelle. Tome 1. La bataille de Muret, TDO éditions, 2014, présenté pour la première fois à l’occasion de cette table ronde, sera disponible en librairie fin avril.

Tous les renseignements sur la sortie du livre ici:

http://www.tdo-editions.fr/collection-histoire-du-sud/160-roman-historique-le-retour-du-rebelle-9782366520439.html

 

 

 


Samedi 17 novembre 2012, l’AEC / René Nelli vous recommande deux rendez-vous culturels à travers l’Aude et le Tarn.

14 novembre 2012

Samedi 17 novembre 2012, l’AEC / René Nelli vous recommande tout particulièrement deux rendez-vous susceptibles d’intéresser tout ceux qui nous font l’amitié de lire ce blog. Hélas, comme nous,  il vous faudra choisir car ils ont lieu tous les deux au même moment à plusieurs kilomètres de distance:

Photo de la statue de Dame Carcas prise par l’abbé Verguet en 1899 avant destruction de la première porte de la Cité, située en avant de la Porte Narbonnaise.

A Carcassonne, vers 15 h 30, au cours de la deuxième partie de la séance mensuelle de la Société d’Etudes Scientifiques de l’Aude, l’historien médiéviste Gauthier Langlois reviendra sur les origines de la vraie statue de Dame Carcas, jadis exposée devant la Porte Narbonnaise de la Cité de Carcassonne. Car si tout le monde connait la légende de dame Carcas et la statue récente qui la matérialise aujourd’hui à l’entrée de la Cité, pourtant rares sont ceux qui ont bien observé la statue originale devenue l’allégorie de la ville. Pourquoi a-t-elle des proportions bizarres, des moignons à la place des mains et bien d’autres détails étranges ? Qui représente-t-elle réellement ? Pourquoi a-t-on réalisé cette statue, dans quel but et quelles circonstances ? À la manière d’une enquête policière le conférencier exposera tous les indices : récits, images etc. qui lui permettent de répondre à ces questions. Des révélations surprenantes sont annoncées…

Renseignements sur le site de Gauthier Langlois: http://paratge.wordpress.com/

 A Albi, à 17 heures, au Centre Occitan Rochegude (28 rue Rochegude)  Franc Bardou proposera une conférence intitulée : trobadors, amor, cortés, amor de luènh. Le Centre occitan Rochegude accueille actuellement l’exposition du CIRDOC de Béziers, Camins de trobar.

Renseignement: 05 63 46 21 43 ou centre-occitan-rochegude@orange.fr


La chute de Montségur sur France 3 dans l’émission des Racines et des Ailes.

19 octobre 2011

Montségur. © Franc Bardou

C’est ce soir à 20 h 35 sur France 3 que l’émission Des Racines et des Ailes, présentée par Louis Laforge, propose un numéro consacré aux richesses patrimoniales d’Albi et à la chute de Montségur. Le deuxième reportage de l’émission  retrace l’incroyable résistance de ce village fortifié ayant abrité les communautés cathares jusqu’à sa chute en mars 1244 après des longs mois de siège. Accompagnés par le conteur et écrivain ariégeois Olivier de Robert et par Fabrice Chambon, animateur du site de Montségur et responsable de son musée, les journalistes de l’émission nous entraînent sur le pog à la découverte des vestiges découverts par les archéologues et des reconstitutions inédites en 3D réalisées pour l’émission permettent de visualiser pour la première fois à quoi a pu ressembler le site pendant le siège et juste après la construction de la forteresse actuelle. Avant la diffusion de ce reportage, Louis Laforge s’entretiendra avec l’historien Charles Peytavie sur la place du catharisme dans le Midi de la France au début du XIIIe siècle et sur les évènements qui ont conduit à sa répression au cours de la Croisade albigeoise.

Pour ceux qui ne seraient pas devant leur écran ce soir, l’émission sera rediffusée deux fois au cours du mois d’octobre:

03:15 – Vendredi 21/10

02:45 – Mardi 25/10


Montségur, comme vous ne l’avez jamais vu ! Un rendez-vous télévisuel à ne pas manquer.

5 octobre 2011

Tournage de l'émission de France 3 "Des racines et des ailes" à Albi, le 29 septembre 2011. Interview de Marie-Eve Cortès, responsable du service patrimoine de la ville d'Albi. © Charles Peytavie.

Un numéro de l’émission  « Des racines et des ailes » consacré à Albi et Montségur.

Mercredi 19 octobre 2011, France 3 diffusera à 20 h 35 un nouveau numéro de l’émission « Des racines et des ailes » consacrée au riche patrimoine de la cité épiscopale d’Albi et aux cathares. Présentée par Louis Laforge, l’émission dévoilera notamment un reportage tout à fait exceptionnel consacré au grand siège et à la chute de Montségur en mars 1244. Pour la première fois, le village médiéval du début du XIIIe siècle occupé par les cathares et le château de Raymond de Péreille ont été reconstitués en images de synthèse spécialement conçues pour l’émission à partir des données archéologiques. La caméra entre au cœur des défenses du pog  et nous amène au milieu des maisons suspendues au-dessus du vide.

Le castrum de Montségur de 1243-1244 reconstitué  pour la première fois dans son intégralité en images de synthèse.

Accompagnés par le conteur ariégeois Olivier de Robert et par Fabrice Chambon, animateur du site de Montségur et responsable de son musée, les journalistes de l’émission nous font revivre les derniers jours de la communauté cathare du pog jusqu’au moment de leur reddition et du bûcher.

Le reportage nous montre aussi, toujours en images de synthèse, la nouvelle forteresse construite sur le pog après 1244. Ces reconstitutions, mélangées aux superbes images aériennes du pog tournées par l’équipe de l’émission, nous font saisir comme jamais le quotidien des hommes et des femmes qui ont vécu sur le pog pendant plusieurs décennies au début du XIIIesiècle et la tragique grandeur de leur sacrifice.

Louis Laforge et Charles Peytavie sur le tournage de l'émission "Des Racines et des Ailes" à Albi.© Pierre-Jean Arnaud.

Avant la diffusion de ce reportage, Louis Laforge évoquera le catharisme et la Croisade contre les Albigeois en dialoguant avec l’historien médiéviste Charles Peytavie, spécialiste des cathares, que les membres de notre association connaissent bien.


%d blogueurs aiment cette page :