Deux conférences à ne pas manquer sur la vie quotidienne dans les Corbières au Moyen Age.

2 juillet 2012

L’été est là et avec lui, dès le début du mois de juillet, de nombreux rendez-vous consacrés à l’histoire du catharisme ou à la société médiévale méridionale. L’AEC / René Nelli vous recommande dès aujourd’hui deux conférences de Gauthier Langlois sur la société médiévale méridionale:

– Le lundi  2 juillet à 21 heures à Tuchan (Aude), cour des écoles : La chasse à l’ours dans les Corbières et les Pyrénées au Moyen Âge. Gratuit. Conférence organisée par l’Association des Amis d’Aguilar.

Conférence de Gauthier Langlois, historien médiéviste, spécialiste de l’histoire médiévale des Corbières.

Chasse à l’ours. Chapiteau roman de Notre-Dame de la Daurade, Toulouse, vers 1140.

L’ours déchaîne les passions. En témoigne le conflit récurrent entre ceux qui veulent sauver de la disparition l’un derniers fauves européens dans son milieu naturel pyrénéen et ceux qui voient en lui surtout un prédateur des troupeaux. Au début du Moyen Âge l’ours est encore abondant, présent dans presque toute l’Europe et la Méditerranée. Au XIIIe siècle on le chasse dans toutes les Pyrénées mais aussi dans les Corbières tout près de Carcassonne ou de Narbonne. Comment est-il perçu par les hommes de cette époque ? Est-ce le roi des animaux, un gibier de choix, un animal diabolique ou un simple prédateur ? Pourquoi disparaît-il pour ne subsister que dans les Pyrénées et quelques autres massifs ? C’est à ces questions que Gauthier Langlois tentera de répondre à partir de ses recherches.

– Le mardi 3 juillet à 20 h 30 à Quillan (Aude), salle de la Cigale. La vie quotidienne dans les châteaux des Corbières au XIIIe siècle (conférence participative)

Conférence de Gauthier Langlois, historien médiéviste, spécialiste de l’histoire médiévale des Corbières.

Villerouge-Termenès. © Franc Bardou.

Qui vivait et comment vivait-on dans un château des Corbières au XIIIe siècle ? C’est ce qu’évoquera Gauthier Langlois dans une conférence où seront évoqués la vie des seigneurs, de l’archevêque de Narbonne dans ses châteaux de Quillan, Auriac et Villerouge, le public sera invité à participer de manière ludique pour faire revivre certaines scènes du passé.


Une conférence inédite à ne pas manquer. Le château de Quillan, un exemple méconnu d’architecture médiévale du XIVe siècle.

19 août 2011

Le château de Quillan, un bel exemple d’architecture médiévale, militaire et résidentielle.

Le château de Quillan.

Les volumes massifs du château de Quillan surplombent la ville depuis le début du XIVe siècle. Son histoire, associée à celle des archevêques de Narbonne, seigneurs de Quillan, et son architecture, au croisement entre celle des forteresses royales qui surveillent la frontière sud du royaume de France (Carcassonne, Puilaurens, Peyrepertuse, etc.) et celle des résidences privées que se font construire certains seigneurs de la région à l’instar des archevêques de Narbonne (Arques, Puivert, Villerouge-Termenès), en font l’un des plus beau fleurons de l’architecture en vogue au tournant des XIIIe et XIVe siècle dans la haute vallée de l’Aude. Cette conférence se propose de vous faire découvrir l’importance de ce château, symbole de l’important pouvoir seigneurial des archevêques de Narbonne dans cette région désormais contrôlée par le pouvoir capétien. Depuis une quinzaine d’années, grâce à l’action de la municipalité, ce site fait l’objet d’une attention particulière de la part des archéologues et des historiens. Les résultats de ces recherches et les études menées sur le bâti permettent aujourd’hui de mieux connaître  les étapes de la construction de cet édifice et les usages à la fois militaires et résidentiels qu’ont pu en faire les archevêques de Narbonne jusqu’à la Révolution.

Vestige de l'imposante tour-porte du château de Quillan.

Cette conférence inédite vous sera présentée par Léna Hessing,  médiatrice culturelle, titulaire d’un master d’histoire de l’art médiéval obtenu à  l’Université Paul Valéry de Montpellier, auteur d’un mémoire de synthèse sur les recherches archéologiques, historiques et architecturales du château de Quillan.

Mardi 23 août 2011, à Quillan, 21 heures, salle de La Cigale, entrée gratuite.


Une conférence sur le catharisme dans la Haute vallée de l’Aude et le Pays de Sault

25 juillet 2011

Sceau de Bernard-Othon de Niort, vers 1226.

Dans la seconde moitié du XIIe siècle, le christianisme dissident de ceux que l’on appelle aujourd’hui les cathares se répand dans la Haute vallée de l’Aude, le Pays de Sault et les Corbières. Plusieurs grandes familles de l’aristocratie locale, comme par exemple les Niort (installés à Quillan et dans de nombreux lieux du Pays de Sault) ou les Sermon (coseigneurs du Bézu), dévoilent leur attachement à ceux que l’Eglise catholique désigne alors comme hérétiques. A travers leurs denses réseaux familiaux et une communauté de fidèles très active, la dissidence s’organise au point de fédérer autour d’elle des liens indéfectibles. C’est donc tout naturellement, malgré la Croisade contre les Albigeois, entre1209 et 1229, puis l’intervention du pouvoir capétien et de l’Inquisition à partir des années 1230,que la Haute vallée de l’Aude, le haut Razès et le Pays de Sault offrent un refuge hospitalier aux Bons hommes et aux Bonnes femmes et à tous ceux qui, affidés ou non des hérétiques, entrent en rébellion contre Rome ou la Couronne. D’abord aux yeux de tous, presque en toute impunité et en liaison avec Montségur, puis de plus en plus dans la clandestinité, mis à mal par les inquisiteurs et la réorganisation des institutions catholiques, le catharisme survit tant bien que mal dans ces régions montagneuses jusqu’au tout début du XIVe siècle.

Historien médiéviste, spécialiste des cathares, Charles Peytavie reviendra sur les moments clés de l’histoire forte des ces chrétiens disparus dont le souvenir et la mémoire anime encore solidement la Haute vallée de l’Aude.

Mardi 26 juillet 2011, à Quillan, 21 heures, salle de La Cigale, entrée gratuite.

A noter trois prochains rendez-vous à Quillan, salle de La Cigale cet été :

Le mardi 2 août 2011, 21 heures. Le catharisme. Un christianisme médiéval. Une conférence diaporama de Thomas Charpentier, guide-conférence, archéologue.

Le mardi 9 août 2011, 21 heures. La chasse à l’ours dans les Corbières et les Pyrénées au Moyen Âge. Une conférence diaporama de Gauthier Langlois, historien médiéviste, spécialiste des l’Histoire des Corbières au Moyen Âge.

Le mardi 23 août 2011, 21 heures. Le château de Quillan au Moyen Age. Un bel exemple d’architecture médiévale militaire et résidentielle en Haute vallée de l’Aude. Une conférence diaporama de Lena Hessing, archéologue, auteur d’un master sur le château de Quillan.


%d blogueurs aiment cette page :