La Fédération historique de Midi-Pyrénées organise trois jours de congrès consacrés au temps de la bataille de Muret (1213).

18 juin 2013

muret

Les 13-14 et 15 septembre 2013, à Muret (Haute-Garonne),

la Fédération historique de Midi-Pyrénées organise sous la responsabilité de la Société du Patrimoine du Muretain et de la Société des Études du Comminges son 61e congrès :

Le temps de la bataille de Muret
(12 septembre 1213)

9 h 00 Accueil des congressistes

9 h 45  Séance inaugurale
Ouverture du congrès par le Président de la Fédération historique Midi-Pyrénées, le Maire de Muret, le Président du Conseil général de la Haute-Garonne, le Président du Conseil régional, le Consul général d’Espagne à Toulouse, le Sous-préfet de Muret
Présentation des journées par les présidents de la Société du patrimoine du Muretain et de la Société des études du Comminges

10 h 45 Introduction au congrès par Martín Alvira Cabrer, professeur à l’Université Complutense, Madrid

11 h 00 – 12 h 15 Communications

La bataille

Sous la présidence de Martín Alvira Cabrer, Université Complutense, Madrid

Michel Roquebert, Académie des Jeux floraux

Les fondements juridiques de l’intervention de Pierre II d’Aragon sur le théâtre de la Croisade albigeoise

Jean-Louis Biget, École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, Fédération des sociétés intellectuelles du Tarn

Anthropologie de la bataille médiévale : le cas de Muret

12 h 15 – 14 h 00 Déjeuner sur place

14 h 00 – 17 h 30 Communications (deux ateliers parallèles)

Atelier 1

Muret, sa position en Comminges et en pays toulousain :
espaces et hommes au début du XIIIe siècle

Sous la présidence de Gérard Pradalié, Université de Toulouse-Le Mirail, Fédération historique Midi-Pyrénées, & Christophe Marquez, Société du patrimoine du Muretain

Christian Monnier, Société du patrimoine du Muretain

La physionomie de Muret à l’époque médiévale et son évolution

Yann Henry, Société HADÈS

L’occupation du sol et le peuplement sur le territoire communal de Muret pendant le Moyen Age : acquis et zones d’ombre

Jean-Michel Lassure, Société archéologique du Gers

La Garonne à Muret

Gérard Pradalié, Université de Toulouse-Le Mirail, Fédération historique Midi-Pyrénées

Salles et la porte de Salles

Pause

Judicaël Petrowiste, Université Denis Diderot, Paris VII

La ville, la campagne, l’échange. Notes sur l’intégration économique du Toulousain au début du xiiie siècle

Henri Améglio, Société du patrimoine du Muretain

Le site de la bataille de Muret : découvertes archéologiques 1843-1984

Henri Molet et Eric Tranier, INRAP

Saint-Pierre de Perville : ossuaire militaire ou cimetière paroissial ?

Atelier 2

Les royautés et les principautés : enjeux politiques et juridiques

Sous la présidence de Laurent Macé, Université de Toulouse-le Mirail,
& Martin Aurell, Université de Poitiers, Institut universitaire de France

Patrick de Latour, Société des études du Comminges

Bernard IV de Comminges, obligé d’Alphonse le Chaste et vassal de Pierre le Catholique

Francesc Rodriguez Bernal, Université de Lérida

Les vicomtes de Cardona et les absents à Muret

Martin de Framond, Archives départementales de Haute-Loire

Milice et bannière dans les domaines septentrionaux des rois d’Aragon, Millau, Gévaudan, Carladès

Sergi Grau Torras, Université autonome de Barcelone, Institut d’études médiévales

La législation contre l’hérésie dans la Couronne d’Aragon au temps du roi Pierre II d’Aragon

Pause

Josep Serrano Daura, Université internationale de Catalogne

Pierre Ier de Catalogne, de l’Assemblée de paix et de trêve à la Cour générale

Nicolas Leroy, Université de Nîmes, Institut d’histoire des anciens pays de droit écrit

La croisade dans ses confins orientaux : les répercussions de Muret sur la Provence rhodanienne et le Languedoc oriental

Thierry Pécout, Université Jean Monnet, Saint-Etienne

La mort de Pierre II et l’émergence d’une principauté en Provence

18 h 00 – 19 h 00 Conférence publique, sous la présidence de M. André Mandement, Maire de Muret

Martín Alvira Cabrer, Université Complutense, Madrid

Muret 1213 : réflexions sur une bataille perdue

Samedi 14 septembre 2013

9 h 00 – 12 h 30       Communications (deux ateliers parallèles)

Atelier 1

La culture, les langues, les chroniques

Sous la présidence de Michel Banniard, École pratique des hautes études,
& Jacques Poumarède, Fédération historique Midi-Pyrénées

Michel Banniard, École pratique des hautes études

Les enjeux langagiers d’une défaite : la mutation d’un paradigme

Marjolaine Raguin, Université de Haute-Alsace, Institut de recherche en langues et littératures européennes

Les coalisés méridionaux contre la croisade et leur(s) langue(s) : question de politique et de linguistique dans la Chanson de la Croisade albigeoise

Gérard Gouiran, Université Paul Valéry, Montpellier

Troubadours après la bataille

Robert Vinas, Société archéologique de Montpellier

L’image du roi Pierre dans le Llibre del fets (Livre des Faits) de son fils, le roi Jacques Ier

Pause

Vincent Challet, Université Paul Valéry, Montpellier

Muret et la croisade albigeoise à travers le Petit Thalamus de Montpellier : fixation et recomposition d’une mémoire singulière

André Dupuy, Association La Lomagne, mémoire pour demain

Résonances contemporaines d’une défaite : témoignage d’un occitaniste

Atelier 2

Sociétés en évolution

Sous la présidence d’Hélène Débax, Université de Toulouse-Le Mirail, & Benoît Cursente, Université de Toulouse-Le Mirail

Benoît Cursente, Université de Toulouse-Le Mirail

Structures agraires et habitats en changement : des « bastides » avant les bastides

Guy-Pierre Souverville, Société des études du Comminges

Les fondations ecclésiastiques – Hospitaliers, Bonnefont et Nizors –  en Comminges, Nébouzan et  pays de Touges, aux XIIe et XIIIe  siècles

Pierre Vidal, Université Champollion, Albi

Hospitaliers et templiers en Muretain, des premiers établissements (début XIIe) aux premières bastides (milieu XIIIe) : réseaux de pouvoirs et organisation de l’espace

René Souriac, Société des études du Comminges

Bernard IV de Comminges en ses villes maîtresses : les coutumes de Muret (1203) et de Saint-Gaudens (1202)

Pause

Claudine Pailhès, Archives départementales de l’Ariège

Née de la Croisade : les premiers temps de la « Terre du Maréchal »

Magali Baudoin, Université de Toulouse-Le Mirail

Les vicomtes de Labarthe et la Barousse au début du xiiie siècle

Charles Peytavie, Société d’études scientifiques de l’Aude

Les seigneurs de Penne et les événements de la Croisade albigeoise : les ambitions politiques et stratégiques d’un lignage méridional en temps de crise

12 h 30 – 14 h 00     Déjeuner sur place

14 h 00 – 17 h 30     Communications (deux ateliers parallèles)

Atelier 1

Muret 1213, enjeu de mémoire ?

Visions, perceptions et interprétations

Sous la présidence de Philippe Martel, Université Paul Valéry, Montpellier,
& René Souriac, Société des études du Comminges

Bernard Montagnes, Institut historique dominicain, Société archéologique du Midi de la France

Saint Dominique à la bataille de Muret

Pierre-Jean Souriac, Université Jean Moulin, Lyon III

Les enjeux mémoriels de la bataille de Muret au temps des guerres de Religion

Georges Passerat, Institut catholique de Toulouse, Société archéologique de Tarn-et-Garonne

Mary-Lafon (1810-1884), traducteur de la Canso de la crosada

Pause

Rémy Pech, Université de Toulouse-Le Mirail

La célébration du VIIe centenaire de la bataille de Muret, enjeu politique entre les radicaux et les socialistes du Midi

René Soula, Société du patrimoine du Muretain

Les célébrations de la bataille de Muret au XXe siècle : conflits de l’histoire et de la mémoire

Jean-Pierre Amalric, Université de Toulouse-Le Mirail, Fédération historique Midi-Pyrénées

La bataille de Muret vue d’Espagne : questions et interprétations

Atelier 2

Art et représentations

Sous la présidence de Quitterie Cazes, Université de Toulouse Le Mirail, Société archéologique du Midi, & Jean-Louis Biget, École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, Fédération des sociétés intellectuelles du Tarn

Daniel Cazes, Société archéologique du Midi de la France

L’art en Toulousain, pays de Comminges et de Foix au temps de la bataille de Muret

Emmanuel Garland, Société des études du Comminges

La peinture murale au XIIIe siècle. Contribution à l’étude du décor peint des églises de Montsaunès et de Castillon-en-Couserans

Quitterie Cazes, Université de Toulouse-Le Mirail, Société archéologique du Midi de la France

Les sculptures du « troisième atelier » de la Daurade à Toulouse et leurs relations avec la Catalogne

Pause

Hélène Laug, Université de Toulouse-Le Mirail

L’architecture de l’église Saint-Jacques de Muret, du XIIe au XVIe siècle

Christophe Marquez, Société du patrimoine du Muretain

De l’iconographie de Simon de Montfort

17 h 30 – 18 h 00 Conclusion : bilan du congrès

Martin Aurell, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Poitiers, Institut universitaire de France

18 H 00 Vin d’honneur offert par la municipalité de Muret

Dimanche 15  septembre 2013

(Déplacement en voiture particulière : covoiturage à privilégier)

10 h 00 – 12 h 00     Visite de la chapelle Saint-Amans, des fours gallo-romains de Bourdaya et du lazaret St-Marcet

12 h 00 – 14 h 00     Pique-nique

14 h 00 – 15 h 30     Visite de l’église Saint-Jacques de Muret

15 h 30 – 17 h 00     Visite du musée Clément Ader et les grands hommes

logo_fhmpLe congrès aura lieu à Muret, École municipale d’enseignement artistique Nicolas Dalayrac

23 rue Maréchal Lyautey, 31600 MURET

Train : une navette est prévue à la gare de Muret, départ à 8 h 45

Automobile : l’École municipale de musique est située au nord de Muret. Venant de Toulouse par l’avenue Jacques Douzans, il suffit de tourner (sur un rond-point) à gauche dans l’avenue Vincent-Auriol, puis de tourner à droite (au second rond-point) rue Pierre Bauduc, enfin de prendre la deuxième à gauche, qui est la rue du Maréchal Lyautey. L’École est entourée de parking.

Inscription : 10 € au profit de la Fédération historique Midi-Pyrénées

Vous pouvez télécharger ici le programme sur le temps de bataille de Muret.

Téléchargez ici le  bulletin d’inscription au congrès sur la bataille de Muret.

Publicités

La bataille de Muret dans l’art contemporain. Une exposition à la médiathèque François Mitterrand de Muret jusqu’au 15 juin 2013.

14 avril 2013

muret expo-1En cette année de huit-centième anniversaire de la bataille de Muret, la ville de Muret, la médiathèque François Mitterrand de la ville et le Musée Clément Ader de Muret organise depuis le 12 avril jusqu’au 15 juin 2013, une exposition originale consacrée à la bataille de Muret dans l’art contemporain.

Le travail de Jacques Fauché réalisé en 1960 sur la Croisade albigeoise mis à l’honneur

La grande salle du 1er étage de la médiathèque de Muret accueille des œuvres ayant pour point commun de célébrer la mémoire de la célèbre bataille. Ce voyage dans la mémoire commence avec des œuvres des années 1960 avec la très peu figurative « bataille de Muret » de Charles-Pierre Bru,  ami de René Nelli dont nous avons évoqué tout récemment le souvenir lors de notre sortie à Fontiers-Cabardès. On peut également y découvrir les compositions sur la Croisade albigeoise et la bataille de Muret du peintre Jacques Fauché. Cette série d’huiles sur contreplaqué  avait été réalisée en 1960 pour le compte de l’ancien maire communiste de Noé,  Jean-Baptiste Doumeng et très peu montrée au public depuis cette époque. Pour l’anecdote, rappelons que Jacques Fauché s’était documenté pour l’occasion auprès d’André Lagarde et à travers les ouvrages de Zoé Oldenbourg. Il devait aussi une grande partie de ses connaissances sur les troubadours grâce à René Nelli et Robert Aribaud, alors critique d’art à la Dépêche du Midi. René Soula a raconté très précisément  l’histoire de cette commande artistique à partir des témoignages des protagonistes dans son livre Les Cathares. Entre Légende et Histoire. La mémoire de l’albigéisme du XIXe siècle à nos jours (IEO, 2004, p.169-187). Il a, à cette occasion, très bien montré comment cette oeuvre s’inscrivait dans la vision encore très « résistantialiste » de l’histoire des cathares propre aux auteurs et artistes en ce début des années 1960.

L’exposition de Muret accueille en tout une quarantaine d’œuvres parmi lesquelles signalons une lithographie de Raymond Moretti et les toiles « hyper réalistes » de l’artiste ruthénois  Hervé Olivier consacrées à la Croisade albigeoise qui avait été présentées au cours de l’été 2011 à la chapelle du musée de Lavaur avec des textes introductifs de Michel Roquebert. Un catalogue est disponible à l’issue de l’exposition.

Entrée gratuite aux heures d’ouverture de la médiathèque, au centre ville de Muret, 58, rue Clément Ader, près de l’église Saint-Jacques:

Mardi : 13h/18h30
Mercredi : 10h/12h30 et 14h/18h30
Jeudi : 13h/18h30
Vendredi : 13h/18h30
Samedi : 10h/12h30 et 14h/17h

Fermeture exceptionnelle le mardi 30 avril.

Renseignements au 05.61.51.91.30 / mediatheque@mairie-muret.fr


Un irlandais seigneur de Laurac et de Castelnaudary pendant la Croisade albigeoise. Une conférence proposée par l’association L’ARBRE à Baziège, vendredi 19 avril 2013, à 21 heures.

8 avril 2013

Hugues de Lacy (v.1176-1242) , un irlandais seigneur de Castelnaudary et de Laurac.

Expulsé d’Irlande par Jean sans Terre,  le seigneur irlandais Hugues III de Lacy rejoint l’armée de la Croisade albigeoise dès 1209. Après avoir choisi de rester dans le Midi à la suite de la prise de Carcassonne, il entre dans le conseil de Simon de Montfort et reçoit de sa part la seigneurie de Laurac, puis celle de Castelnaudary à la suite de la bataille qui oppose les croisés aux troupes des comtes de Toulouse et de Foix en 1211. D’après le poète Guillaume de Tudèle, c’est même lui qui suggère à Montfort d’attendre les Toulousains dans la place chaurienne. Il accompagnera ainsi Montfort dans bien des combats, en particulier sur le champ de  bataille de Muret (1213) et au cours du siège de Toulouse (1217-1218). Durant cette période, il est aussi un des principaux soutiens du monastère de Prouille fondé en Lauragais par le futur saint Dominique. Après 1218, il apporte son aide à Amaury de Montfort, participe à la bataille de Baziège (1219) mais décide finalement de partir du Midi en 1221 quand il obtient l’autorisation de regagner l’Angleterre.

Paul Duffy, directeur de l’association Grassroots Archéology et membre de l’Institut of Archaeologists of Ireland, vous propose de découvrir les grandes étapes de la vie de ce grand seigneur irlandais, premier comte d’Ulster devenu seigneur seigneur de Laurac et de Castelnaudary par la grâce des Montfort, père et fils. Il reviendra aussi sur les liens politiques qui unissaient leurs deux dynasties et leurs intérêts communs dans les conflits qui secouent alors l’Europe du début du XIIIe siècle.

Cette conférence,est proposée par l’association L’ARBRE, vendredi 19 avril 2013 à 21 heures, Espace culturel la Coopé, allées Paul Marty à Baziège. Entrée 2 euros.

A 22 h 30, la conférence sera suivie par la présentation du Dictionnaire étymologique des noms de lieux, ruisseaux et rivières entre Aude et Garonne, nouveau livre de Lucien Ariès.


%d blogueurs aiment cette page :