Samedi 14 avril 2018. Balade découverte sur les pas des Bons hommes à Lespinassière (Aude).

21 mars 2018

Samedi 14 avril 2018. Sur les pas des Bons hommes aux limites du Cabardès et du Minervois, à Lespinassière.
L’AEC / René Nelli, l’association Patrimoines Vallées des Cabardès et l’association Los tricaires vous proposent une balade découverte, par les chemins et les calades, à Lespinassière, aux limites du Cabardès et du Minervois. En compagnie de Jean-François Hébraud, Jean-Claude Capéra et Charles Peytavie.

Au gré de cette visite, qui nous permettra de découvrir un site naturel tout à fait remarquable, nous verrons en particulier comment dans les deux dernières décennies du XIIe siècle, les Trencavel ont mis la main sur ce castrum dépendant jusque-là, depuis au moins la fin du IXe siècle, de l’abbaye bénédictine Saint-Pierre de Caunes. Le contrôle de la vallée de l’Argent-double, importante voie de passage vers la vallée du Thoré et Saint-Pons de Thomières et de ses richesses naturelles (mines, forêts) attire les convoitises du puissant seigneur de Saissac, le chevalier troubadour Bertrand de Saissac.

Tour-donjon de Lespinassière. Photo JCl Capéra.

Charles Peytavie reviendra sur la vie tumultueuse de ce personnage qui deviendra en 1198 le tuteur du jeune vicomte Raimond-Roger Trencavel et les raisons pour lesquelles il étend à cette époque son pouvoir en Cabardès et en Minervois.
Il évoquera aussi ce que l’on sait de la présence du catharisme dans ces hauts pays du Cabardès tout au long du XIIIe siècle. Il évoquera en particulier la figure du bon homme Isarn Canois ou de Canois, infatigable prédicateur dissident présent dans cette région entre les années 1240 et 1260. Enfin, il reviendra sur le conflit important qui opposa dans les années qui suivent la fin de la Croisade la communauté des bénédictins de Caunes et l’archevêque de Narbonne Pierre Amiel pour le contrôle des dîmes de Lespinassière et comment les moines firent valoir leur droit et purent continuer d’exploiter les revenus de ce territoire devenu par ailleurs le dernier refuge des derniers bons hommes du Carcassès.

Publicités

Rando-découverte Histoire à Citou et dans la vallée de l’Argent-double

30 juin 2011

La chapelle Saint-Jean de Citou - ©Franc Bardou

Le 9 avril 2011, les futurs membres de l’Association d’Etudes du Catharime / René Nelli, rejoints par les membres de  l’Association Patrimoines – Vallées des Cabardès, ont organisé leur premier rendez-vous public commun. C’est accompagné par un peu plus d’une centaine de personnes que Jean-Claude Capéra, Franc Bardou et Charles Peytavie ont commenté cette visite du territoire de la commune de Citou et  de cette partie de la vallée de l’Argent-double, depuis la chapelle Saint-Jean de Citou jusqu’aux ruines du château surplombant le village. Ce fut bien sûr  l’occasion d’évoquer l’histoire du catharisme dans cette partie de la Montagne Noire mais aussi de mieux saisir le rôle politique joué par la famille de Saissac dans cette vallée et d’expliquer comment l’abbaye bénédictine de Caunes toute proche a été l’un des pôles majeurs de la lutte antihérétique dans cette région à cheval entre le Cabardès et le Minervois. Enfin, moment très attendu par tous les randonneurs arrivés au bout de ce parcours: dans les ruines du château de Citou, Franc Bardou a enchanté son auditoire par sa connaissance parfaite des troubadours de la Montagne Noire, de leurs poésies et de leurs chants. Devant le succès de cette randonnée, belle rencontre entre les deux associations partenaires, les participants se sont d’ores et déjà donnés rendez-vous l’année prochaine pour partir à la découverte du village de Cabrespine et de son territoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.



%d blogueurs aiment cette page :