Samedi 27 septembre 2014. Nouvelle journée découverte de l’AEC à Burlats dans le Tarn sur les pas de la vicomtesse Adélaïde et du catharisme dans le pays castrais.

5 septembre 2014

 

Le village de Burlats. Photo Franc Bardou.

Samedi 27 septembre 2014, l’AEC / René Nelli vous propose une nouvelle journée découverte à Burlats (8 km en amont de Castres) sur les pas de la vicomtesse Adélaïde et du catharisme en pays castrais dans la vallée de l’Agoût.

Nombre d’inscrits limité à 70 personnes. Journée gratuite pour les adhérents (sauf repas)

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

10 h 00 : Accueil par notre présidente Annie Lambert à Burlats (8 km en amont de Castres) devant la mairie du village installée dans les ruines de l’ancien prieuré Saint-Pierre.

Les vestiges du prieuré Saint-Pierre de Burlats.

Les vestiges du prieuré Saint-Pierre de Burlats. Photo Franc Bardou.

10 h 30 : Début de la visite du village sous la conduite de Jean-Louis Spertino (Association Patrimoine et culture du Burlats), avec la participation de Bernard Mahoux et Charles Peytavie. Au programme, visite des vestiges de l’ancien prieuré Saint-Pierre, visite du pavillon d’Adélaïde, découverte du village médiéval (Maison d’Adam, tour de la Bistoure, castel du Burlats).

La pavillon d'Adélaïde à Burlats (XIIe siècle).

La pavillon d’Adélaïde à Burlats (XIIe siècle). Photo Franc Bardou.

13 h 00 : Repas en commun au centre d’accueil Le Moulin des Sitelles, labellisé Gîtes de France.

15h 00 – 16 h : Conférence de Charles Peytavie, historien médiéviste : Adélaïde « comtesse de Burlatz». De l’Histoire à la légende.

Adélaïde et le vicomte Roger II.

Adélaïde et le vicomte Roger II. Photo Franc Bardou.

Nièce de roi (le capétien Louis VII), fille de comte (celui de Toulouse Raymond V), mariée en 1171 au vicomte Roger II de Béziers, la vicomtesse Adélaïde (ou Adelaïs) fut louée pour sa beauté et sa courtoisie par les plus grands troubadours de son temps. Dans la seconde moitié du XIIe siècle, sa cour, en particulier lorsqu’elle réside à Castres ou à Burlats, fut l’une des plus renommée du Midi. Mais mêlée à tous les conflits de son temps, Adélaïde entre aussi dans la postérité par ses gestes politiques en particulier lorsque la papauté étend son action contre l’hérésie aux terres des Trencavel et désigne Lavaur comme «le siège de Satan». Au cours de l’été 1181, elle doit ainsi faire face dans cette cité à la première expédition guerrière contre l’hérésie conduite par un légat du pape en pays chrétien. Sa gestion de cette crise sera connue dans toute l’Europe. Elle contribuera aussi, par delà les siècles, à assurer la renommée de la «comtesse de Burlatz».

Cette conférence sera prolongée par une discussion autour de la légende d’Adélaïde avec le romancier Bernard Mahoux, auteur de la saga La Malédiction des Trencavel.
Dédicaces.

17 h 00 : Fin de la journée.

Le bulletin d’inscription pour la journée et le bulletin de réservation pour le repas en commun sont à télécharger ici : Programme de la journée et bulletin d’inscription JD Burlats 2014Les bords de l'Agoût et la tour de la Bistoure. Photo Franc Bardou.

Les bords de l’Agoût et la tour de la Bistoure. Photo Franc Bardou.

 


31 mai 2014. Une nouvelle journée découverte de l’AEC : les Corbières au temps des Bons hommes. Visite du château de Montséret et du village médiéval de Fontjoncouse.

11 mai 2014

Samedi 31 mai 2014, l’AEC / René Nelli vous propose une nouvelle journée découverte : les Corbières au temps des Bons hommes. Visite du château de Montséret et du village médiéval de Fontjoncouse.

Nombre d’inscrits limité à 70 personnes.

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

Les ruines du château de Montséret dans les Corbières.

Les ruines du château de Montséret dans les Corbières.

 

10 h : Rassemblement des participants à Montséret sur le parking de la cave coopérative au centre du village.

10 h 15 : Accueil des participants autour de la présidente de l’AEC / René Nelli Annie Lambert et du coordonateur de la journée Michel Gybels.

10 h 30 – 12 h : Visite des ruines du château de Montséret. Chemin d’accès en pente douce. Chaussures de marche recommandées.
Évocation de l’histoire de la famille des Amat de Montséret, un clan seigneurial dans l’entourage des Trencavel (XIe-XIIe siècles), leurs liens avec les grandes abbayes des Corbières (Lagrasse, Fontfroide) et ce qu’il advint d’eux au temps de la Croisade albigeoise. Par Charles Peytavie, historien médiéviste.

Le château de Montséret.

Le château de Montséret.

12 h 30 : Repas au restaurant Le Dauphin à Montséret (2 Rue des Bergeries à Montséret).

14 h 30 : Départ pour Fontjoncouse (Direction Durban par D 611 puis suivre Fontjoncouse).

15 h 15 : Rendez-vous à Fontjoncouse, parking à l’entrée du village. Visite de l’église Sainte-Léocadie, chef d’oeuvre de l’art roman et visite du village (fortification, ancien château des archevêques de Narbonne) avec les historiens médiévistes Charles Peytavie et Gauthier Langlois.

L'église romane Sainte-Léocadie de Fontjoncouse.

L’église romane Sainte-Léocadie de Fontjoncouse.

Après avoir reçu de Charlemagne en mars 793 un lieu réputé inculte nommé «Fontes», un certain Jean, réfugié espagnol qui avait vaincu les sarrasins à Ponts dans le comté de Barcelone, s’y installe avec une vingtaine de compatriotes. En 963, le domaine et ses trois églises entrent dans le patrimoine des archevêques de Narbonne qui les conservent jusqu’à la Révolution.
Gauthier Langlois nous présentera aussi les toutes dernières découvertes faites ces dernières années au sujet de la vie spirituelle très riche dans les Corbières au XIe et XIIe siècles (monastères, ermitages, maisons hospitalières).

Le bulletin d’inscription pour la journée et le bulletin de réservation pour le repas en commun au restaurant Le Dauphin à télécharger ici :

Journée découverte AEC 31 mai 2014 Montséret Fontjoncouse


Beau succès pour notre premier rendez-vous de l’année sur les traces des cathares à Pradelles-Cabardès

17 avril 2014

Nous étions un peu plus de cent dix au rendez-vous fixé samedi dernier à Pradelles-Cabardès par nos amis de l’Association Patrimoines Vallées des Cabardès et leur président Jean-Claude Capéra. Un grand merci à tous ceux qui ont rendu possible cette belle randonnée au cours de laquelle nous avons pu évoquer la vie des Bons hommes et Bonnes femmes réfugiés à Pradelles pour éviter les poursuites de l’Inquisition dans les années 1226-1246. Retour en images sur quelques bons moments passés sur les chemins du Cabardès. Nos deux associations ont déjà pris rendez-vous pour l’année prochaine  et réfléchissent déjà aux choix d’une nouvelle destination.

© Photos publiées avec l’autorisation de leurs auteurs: Franc Bardou, Charles Peytavie, Jean-Claude Capéra.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


A Salles-sur-Cérou (Tarn), sur les traces du sergent Imbert de Salles, défenseur de Montségur en 1243-1244.

12 septembre 2013

ImageSamedi 15 septembre 2013, à l’occasion des prochaines Journées européennes du Patrimoine, Salles-sur-Cérou (dans le Tarn, près de Cordes), met à l’honneur le sergent Imbert de Salles, défenseur de Montségur lors du siège de 1243-1244.

Visite du village et de l’église de Salles, conférence « La vie rêvée d’Imbert de Salles », parcours de randonnée (à pied, à VTT)
3 évènements à Salles sur Cérou :

– Parcours de randonnée en famille à pied de 15 km pour découvrir le patrimoine culturel et environnemental de la vallée du Cérou avec des points quizz où des questions seront posées. Le sentier thématique « La vallée de la croisade » sera commenté. Un parcours VTT de 25 km et un parcours trial sur 25 km seront proposés. RDV à 8h30, départ en 9h et 10h.

– Visite commentée de l’église St Sauveur et découverte d?étonnantes pierres gravées dans le village. RDV à 15h place des marronniers.

– A 16h : conférence donnée par Bernard Mahoux à l’église St Sauveur sur « La vie rêvée d’Imbert de Salles » à l’occasion de la sortie du roman « le dernier défenseur de Montségur ». Gratuit.

Bernard Mahoux est Albigeois. Romancier, passionné par l’Histoire de l’Occitanie, il fait revivre à travers ses romans les plus riches heures médiévales du Midi en exaltant magnifiquement sa civilisation prestigieuse et son esprit frondeur. Il est l’auteur de la saga en plusieurs volumes, La malédiction des Trencavel.

Le nouveau livre de Bernard Mahoux est disponible aux éditions TDO.

Fils du châtelain de Salles-sur-Cérou près de Cordes, cadet sans fortune pris dans la sale guerre déclenchée par la croisade contre les albigeois qui oppose l’Église de Rome à l’Église cathare, le jeune Imbert n’a d’autre choix que d’exercer le métier de moine ou celui de soldat. Il est de toutes les rebellions et, une fois la paix signée par le comte de Toulouse, il s’emploie à escorter les bannis, Bons Hommes, Bonnes Dames, faidits et tous ceux qui fuient la terrible Inquisition.Il se trouve à Montségur quand le sénéchal de Carcassonne, bien décidé à en finir avec les hérétiques, vient assiéger la cité Sainte. Là, il tombe éperdument amoureux de Bernarda, l’une des filles du seigneur de Lavelanet, réfugiée elle aussi sur le pog, et veut l’épouser. Hélas, le père de la jeune fille, hérétique jusqu’à l’os, ne veut rien entendre de tel. Il a le projet d’en faire une Parfaite… Mais Imbert n’est pas homme à renoncer. On ne renonce pas quand on est amoureux d’un ange !L’histoire d’Imbert, tour à tour moine, soldat, et qui se montrera rusé pour échapper à l’Inquisition, nous entraîne dans un tourbillon d’aventures palpitantes.

Sur cette manifestation :

http://www.ladepeche.fr/article/2013/09/12/1706689-a-salles-avec-mahoux.html


Prochaine journée découverte de l’AEC en Ariège, à Péreille et dans le Dunès, samedi 1er juin 2013.

16 mai 2013

Les ruine du château de Péreille. © Franc Bardou.

 

Une journée gratuite pour les adhérents de l’AEC / René Nelli mais un nombre d’inscrits limité

L’AEC / René Nelli vous invite à sa prochaine journée découverte en Ariège, dans le Pays d’Olmes et le Dunès. Au programme de cette journée, la visite du château de Péreille et la découverte du pays de Dun.

09 h 30 : Accueil à Lavelanet. Point de rendez-vous Parking du Super U. Organisation du covoiturage pour Péreille en prenant la route de Raissac. Stationnement des véhicules sur le bord de la route qui mène à Péreille.

10 h-12 h :Visite du site de Péreille avec l’archéologue André Czeski et l’historien médiéviste Charles Peytavie. Chaussures de marche recommandées.

La grande figure du chevalier Raymond de Péreille est connue de tous les connaisseurs du catharisme occitan. Son rôle immense dans l’histoire de Montségur entre 1207 et 1244 a toutefois estompé l’histoire d’un clan qui détenait au tout début du XIIIe siècle des droits sur tout le pays d’Olmes : Laroque, Lavelanet et Péreille. Attesté depuis la fin du XIe sièce, ce lignage tient un rang important à la cour comtale de Foix. Alliés à la grande famille des seigneurs de Mirepoix et aux Congost maîtres du Kercorb, ses membres sont les acteurs incontournables d’un pays choisi par les autorités de l’Eglise cathare pour devenir leur base de repli en cas de répression. Charles Peytavie et André Czeski vous proposent de découvrir l’histoire de cette famille de Péreille au coeur même des ruines de leur ancien castrum marquées jadis par la présence des Bons hommes et des Bonnes femmes.

Les Pyrénées depuis le castrum de Péreille. © Franc Bardou.

12 h 30-14h 30 : Repas à Roquefixade au gîte Les Hirondelles.

15 h 00 – 17 h 00: Visite de Dun et du Dunès.

Au début du XIIIe siècle, la vallée de la Douctouyre et le pays de Dun, le Dunès, sont au coeur de la floraison du catharisme en terre de Foix. C’est à l’intérieur de l’ancien castrum de Dun que la comtesse Philipa, épouse de Raymond Roger de Foix (1188-1223), dirige vers 1206 et au moins jusqu’en 1216 plusieurs maisons de Bonnes femmes. Refuge des Bons hommes jusqu’en 1244, le Dunès accueille Guilhabert de Castres qui y prêche publiquement. Coseigneurs de Dun et liés aux Péreille, les d’Arvigna s’y impliquent fortement dans la défense du catharisme. L’équipe de l’AEC vous invite à redécouvrir l’histoire de ce petit pays profondément imprégné par le catharisme.

Vous pouvez télécharger le programme et le bulletin d’inscription en cliquant ici PROGRAMME Journée découverte à Péreille 1er juin 2013


Retour en images sur la Journée découverte à Alet-les-Bains.

14 mai 2013

Alet-les-Bains. L’église paroissiales Saint-André et les ruines de l’abbaye Sainte-Marie.© Franc Bardou.

Bugarach et le Razès depuis le hameau et la chapelle de Saint-Salvayre.© Franc Bardou.

Nous étions 80 sur les traces des Bons hommes à Alet-les-Bains . Merci à tous ceux qui ont rendu possible cette belle journée découverte, en particulier nos adhérents Marie-Thérèse Delaprez et Renaud Hertz et sur place MM. Jean Ribes et Jean-Jacques Hortoul. Les Alétois nous ont rendu un accueil chaleureux et nous ont ouvert les portes d’un patrimoine médiéval remarquable parfois insoupçonné. Le matin, Charles Peytavie nous a retracé les démêlés des moines bénédictins de Saint-Marie d’Alet avec l’inquisition et les archevêques de Narbonne à l’époque de la Croisade. A partir de ses recherches inédites, il a su replacer cet épisode dans un contexte troublé dont les enjeux remontaient en fait aux dernières décennies du XIIe siècle, à l’époque des Trencavel. Jean Ribes nous a ensuite guidé à travers les rues d’Alet jusqu’à l’église paroissiale Saint-André. A travers son  témoignage très vivant, nous avons pu ainsi apprécié tout le soin apporté par les Alétois et leur équipe municipale à la mise en valeur de leur patrimoine. La visite de l’église paroissiale Saint-André restera grâce à lui un merveilleux souvenir et même pour beaucoup d’entre nous une révélation.

Après le repas pris en commun à la salle des fêtes d’Alet, nous avons pu visiter les ruines de l’abbaye Saint-Marie et de l’ancienne cathédrale. Tandis que MM. Ribes et Hortoul mettaient l’accent sur les toutes dernières restaurations accomplies sur le site, Charles Peytavie nous présentait le tout dernier travail publié par l’archéologue Bénédicte Palazzo-Bertholon  consacré à la redécouverte du programme ornemental de stucs et d’enduits peints de l’ancienne église Sainte-Marie. La journée s’est terminée par la visite de la chapelle du hameau de Saint-Salvaire et un concert improvisé de chants de troubadour par notre ami Franc Bardou très inspiré par la vue magnifique depuis le hameau sur le Razès et le pic de Bugarach.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Retour en images sur notre dernière rando-découverte à Fontiers-Cabardès sur les pas de René Nelli et des cathares du Cabardès.

2 mai 2013

Sur les chemins des cathares et de René Nelli à Fontiers-Cabardès et en forêt de la Loubatière.

photos bardou Fontiers 2-1Nous étions un peu plus de 110 promeneurs samedi dernier pour notre dernière rando-découverte organisée conjointement par l’AEC / René Nelli et l’association Patrimoines, Vallées des Cabardès. Un grand merci à tous ceux qui nous ont permis de mettre au point le parcours de cette journée à travers les rues du village de Fontiers, à commencer par ses habitants et les autorités de la commune.  Au cours de cette visite, Charles Peytavie nous a fait revivre avec beaucoup d’allant tous les enjeux liés à la fondation de Fontiers au début du XIIIe siècle; Franc Bardou nous a brillamment restitué les passages de l’oeuvre de René Nelli très étroitement liés à ses séjours à Fontiers et à ses promenades dans les forêts de la Montagne Noire et Jean-Claude Capéra nous a, pour sa part, remarquablement restitué les clés de compréhension des paysages rencontrés et les richesses minières des sous-sols de cette partie du Cabardès. Une surprise même avait été réservé aux randonneurs : la possibilité de découvrir le tableau de Max Savy évoquant la Cabardès appartenant à la commune de Fontiers. La visite s’est terminée en forêt de la Loubatière près des ruines de l’ancienne chartreuse médiévale. Devant le succès de cette nouvelle rando découverte, les organisateurs planchent déjà sur un nouveau parcours qui devraient nous conduire l’année prochaine sur les traces des cathares à Pradelles Cabardès, au pied du pic de Nore. Vivement l’année prochaine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.