Il y a 800 ans avait lieu la Bataille de Muret (jeudi 12 septembre 1213).

12 septembre 2013

muretIl y a 800 ans avait lieu la bataille de Muret.

Du 12 septembre au 14 septembre, quatre jours de commémoration sont proposés autour de la célèbre bataille rangée de la Croisade albigeoise: un colloque, des conférences publiques, un concert et la reconstitution de la bataille.

Tout le programme de la commémoration est disponible ici:

Programme de la commémoration de la Bataille de Muret_WEB

Toute la revue de presse sur les événements de la commémoration est disponible en accès libre sur notre page facebook:

https://www.facebook.com/rene.nelli

Le programme du colloque Le temps de la bataille de Muret est à découvrir ici :

Programme du colloque Le temps de la bataille de Muret

A noter que la commémoration de la bataille de Muret sera aussi sur France 3.

Deux opérations spéciales sont prévues pour accompagner ce événement majeur de l’Occitanie via une édition spéciale en direct du journal occitan, samedi 14 septembre à 19h15 et un magazine Viure al pais entièrement dédié, dimanche 15 septembre à 11h30 (avec notre camarade Franc Bardou). Au cours de l’émission, historiens et spécialistes nous expliqueront comment et pourquoi la bataille a été perdue et nous découvrirons le film d’animation imaginé par les élèves de la calandreta de Muret.

Couv35BD-320x405Enfin, le magazine Midi-Pyrénées Patrimoine consacre son N°35  en kiosque en ce moment au temps de cette bataille avec un dossier consacré aux aspects de l’art en Catalogne, Aragon et pays toulousain précisément à l’époque de la bataille de Muret.

Enfin, ce jeudi soir, tous ceux qui, habitant Perpignan ou les P.O., ne pourraient pas se rendre à Muret  les 13-14-15 septembre prochains, peuvent aller écouter la conférence que notre ami  Robert Vinas donnera à Perpignan, à l’occasion de la commémoration du 800e anniversaire de la bataille de Muret le « 12 septembre 1213 ».

Jeudi 12 septembre 2013 à 18 h 00, salle Arago · Hôtel de Ville · Place de la Loge ·
Allez-y nombreux.


Les 7e Rencontres de Serres débutent demain 10 juillet à 18 h 30 avec une intervention sur la bataille de Muret.

9 juillet 2013

Serres rencontre 2009Les 7e Rencontres de Serres proposées par Michèle Deschamps et l’association Patrimoine de Serres débutent demain, le 10 juillet 2013, à 18 h 30 avec une intervention sur la bataille de Muret (1213) avec Franc Bardou et Charles Peytavie. Entrée libre.

Mercredi 10 Juillet à 18 h 30 : C. PEYTAVIE et F. BARDOU
 » À l’occasion du 8e centenaire de la bataille de MURET (1213). Une évocation à travers les troubadours et les chroniques du temps »

Franc Bardou est écrivain occitan, spécialiste des troubadours et de l’œuvre de René Nelli. Il est également maître ès Jeux de l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse.
Charles Peytavie est historien médiéviste, spécialiste du catharisme et de la Croisade albigeoise.

La bataille de Muret, le 12 septembre 1213, a été l’un des tournants majeurs de la Croisade albigeoise, guerre sainte lancée en 1209 par le pape Innocent III pour lutter contre les hérétiques et leurs soutiens. En mettant fin aux espoirs nés quelques mois plus tôt à Toulouse à travers la constitution d’une Grande Couronne d’Aragon transpyrénéenne autour du roi Pierre II, elle a aussi changé l’histoire européenne. Les deux intervenants de la prochaine rencontre de Serres conjugueront leurs spécialités et leurs talents pour nous faire revivre ces quelques mois qui ont précédé la bataille et ces quelques heures qui bouleversé l’histoire du sud de l’Europe. Pour ce faire, ils donneront la parole aux chroniqueurs et aux troubadours qui ont commenté ce choc qui devait rebattre durablement les cartes géopolitiques de leur temps.

Jeudi 11 Juillet à 20 h 30 : HENRY DE LUMLEY
 » La Montagne sacrée du Mont Bégo – Préoccupation économique et mythes cosmogoniques des premiers peuples métallurgistes des Alpes Méridionales  »

Lundi 15 Juillet à 20 h 30: FREDDY MARTY
« Minéraux atypiques et exceptionnels : Aude et Pyrénées orientales »

Mercredi 17 Juillet à 20 h 30 : JEAN GUILAINE
« L’affaire TEVIEC et la violence dans la Préhistoire »

Vendredi 19 Juillet à 20 h 30 : JEAN CLOTTES
« La grotte CHAUVET, chef d’œuvre des Temps Glaciaires »

Samedi 20 Juillet à 20 h 30: MICHEL CHEVALIER
 » Le numérique est-il un art ?

Tout le programme en pdf ici:

http://www.paysdecouiza.fr/site/wp-content/uploads/LES-RENCONTRES-DE-SERRES-2013.pdf


Avant la nouvelle Journée René Nelli, dimanche 30 juin 2013, retour en images sur la manifestation de 2012.

25 juin 2013

Journées René Nelli 2012. F. Zambon, M. Roquebert, Ch. Peytavie.

Plus que quelques jours avant la prochaine Journée René Nelli à Bouisse, dimanche 30 juin 2013, consacrée cette année à l’archéologie rêvée de René Nelli, à Montségur  et aux musées imaginaires du catharisme.

Avec Jean Guilaine, Michel Roquebert, Charles Peytavie et Franc Bardou.

Le programme de la journée et le bulletin d’inscription sont disponibles ici:

https://aecnelli.com/2013/06/09/dimanche-30-juin-2013-5e-journee-rene-nelli-au-chateau-de-bouisse-larcheologie-revee-de-rene-nelli-avec-jean-guilaine-michel-roquebert-charles-peytavie-et-franc-bardou/

Déjà cinq ans que ce rendez-vous au cœur des Corbières existe et rassemble près d’une centaine de personnes au château de Bouisse, aujourd’hui propriété de Philippe et Elisabeth Ramon. Un grand merci à tous les organisateurs bénévoles de ces journées qui œuvrent à la réussite de ce beau moment de convivialité et de culture populaire.

Retour en images sur la manifestation de l’année dernière. Souvenez-vous, nous recevions à Bouisse Francesco Zambon, Charles Peytavie et Michel Roquebert, Patrick Courault et Franc Bardou.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Dimanche 30 juin 2013. 5e journée René Nelli au château de Bouisse. L’archéologie rêvée de René Nelli. Avec Jean Guilaine, Michel Roquebert, Charles Peytavie et Franc Bardou.

9 juin 2013

Pour la 5e année consécutive, retrouvez votre rendez-vous annuel dédié à la mémoire de l’historien et poète René Nelli à Bouisse (Aude), au cœur des Corbières.

Cette 5e journée René Nelli aura lieu dans les Corbières au château de Bouisse (Aude) le dimanche 30 juin 2013.

Les deux thèmes choisis par les organisateurs cette année sont : L’archéologie rêvée de René Nelli et René Nelli et les musées imaginaires du catharisme.

Voici le programme détaillée de cette journée :

Retrouvez le programme et le bulletin d’inscription en fichier pdf en cliquant ci-dessous:

Programme 5e journée René Nelli dimanche 30 juin 2013 à Bouisse

Dimanche 30 juin 2013

Le château de Bouisse (Aude).

9 h 30 : Rendez-vous à la mairie de Bouisse. Accueil par Philippe Ramon, président de l’AEC / René Nelli, par Francis Baron, maire de Bouisse et Hervé Baro, conseiller général et vice-président de la Communauté de Communes de la Région Lézignanaise Corbières et Minervois.

10 h : Au château de Bouisse

René Nelli et les musées imaginaires du catharisme.

Par Charles PEYTAVIE , historien médiéviste, spécialiste du catharisme.

img538En 1966, René Nelli publie son livre intitulé Le Musée du catharisme. Le projet consiste à regrouper dans un même ouvrage un répertoire des objets “présumés cathares ou ressortissant à une tradition cathare”. Même si le contenu de l’ouvrage a été depuis souvent amendé et très largement invalidé, le livre reste le reflet d’une époque – entre la fin des années 1950 et le début des années 1970 – au cours de laquelle les chercheurs en catharisme s’interrogent sur l’existence des traces matérielles laissées par la religion des Bons Hommes alors que l’archéologie médiévale méridionale en est encore à ses balbutiements. Entre fascination et prudence, nous verrons comment René Nelli intègre l’évolution de la perception par l’archéologie du catharisme et de la Croisade. Et nous verrons aussi comment, parfois, la plume de l’écrivain et du poète résiste aux révélations scientifiques.

René Nelli, Fernand Niel et l’archéologie de Montségur.

Par MICHEL ROQUEBERT, historien, spécialiste du catharisme.

Fernand Niel à Montségur.

Michel Roquebert, alors journaliste à La Dépêche du Midi, a été le témoin privilégié des premières recherches de Fernand Niel à Montségur. Il reviendra pour nous sur les relations entre René Nelli et Fernand Niel et nous racontera comment Nelli a approché les théories élaborées par Niel sur la base de ses relevés architecturaux d’un château de Montségur “temple et forteresse des cathares d’Occitanie”.

La figure de l’archéologue dans un poème de René Nelli.

Par FRANC BARDOU, écrivain et essayiste, spécialiste de l’oeuvre de René Nelli.

Dans un poème typique du mouvement surréaliste méditerranéen issu de son recueil Arma de Vertut (1952), René Nelli joue avec l’image d’un archéologue pour symboliser le temps horizontal, celui du “monde des mélanges” tandis que l’amour et donc la femme nous font basculer dans le temps vertical, celui du Bien et de l’Etre suprême.

12 h 30 : Repas, salle de l’ancienne école du village.

14 h 30 : Au château de Bouisse

René Nelli et l’archéologie.

Par Jean GUILAINE, archéologue et préhistorien, membre de l’Institut (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres).

Jean Guilaine

A travers ses souvenirs , Jean Guilaine reviendra sur le goût de son ami René Nelli pour l’archéologie préhistorique et antique. Il évoquera aussi ses découvertes faites à partir de 1954, près de Bouisse, autour de la tombe mégalithique du Clos de l’Hoste et l’importance que prennent ce monument même modeste et son mobilier dans le contexte néolithique des pays d’Aude et des Corbières. A ce propos, il nous dira ce qu’il faut penser de la découverte de la “Déesse-mère” ou “Vénus” du Clos de l’Hoste.

15 h 30 : Départ pour le Clos de l’Hoste.

Le site mégalithique du Clos de l’Hoste, unique au cœur des Corbières.

René Nelli devant le le monument mégalithique du Clos de l’Hoste en 1954.

Organisation du covoiturage. L’accès au Clos de l’Hoste ne présente pas de difficultés particulières. Parking à proximité du site. 5 mn. de marche facile . Chaussures de marche recommandées en fonction des conditions météo. Visite commentée du site du Clos de l’Hoste. Par Jean Guilaine, Franc Bardou et Charles Peytavie.

16 h 30 : Fin de la journée.

Retrouvez le programme et le bulletin d’inscription en fichier pdf en cliquant ci-dessous:

Programme 5e journée René Nelli dimanche 30 juin 2013 à Bouisse

Cette journée est organisée à l’initiative de l’AEC / René Nelli, en collaboration avec la Communauté de Communes de la Région Lézignanaise Corbières et Minervois, la commune de Bouisse, l’Association «Les bons vivants» de Bouisse, la Cave coopérative de Talairan, Philippe et Elisabeth Ramon propriétaires du château de Bouisse , les éleveurs et tous les bénévoles du village de Bouisse.

Retour en images sur la Journée découverte à Alet-les-Bains.

14 mai 2013

Alet-les-Bains. L’église paroissiales Saint-André et les ruines de l’abbaye Sainte-Marie.© Franc Bardou.

Bugarach et le Razès depuis le hameau et la chapelle de Saint-Salvayre.© Franc Bardou.

Nous étions 80 sur les traces des Bons hommes à Alet-les-Bains . Merci à tous ceux qui ont rendu possible cette belle journée découverte, en particulier nos adhérents Marie-Thérèse Delaprez et Renaud Hertz et sur place MM. Jean Ribes et Jean-Jacques Hortoul. Les Alétois nous ont rendu un accueil chaleureux et nous ont ouvert les portes d’un patrimoine médiéval remarquable parfois insoupçonné. Le matin, Charles Peytavie nous a retracé les démêlés des moines bénédictins de Saint-Marie d’Alet avec l’inquisition et les archevêques de Narbonne à l’époque de la Croisade. A partir de ses recherches inédites, il a su replacer cet épisode dans un contexte troublé dont les enjeux remontaient en fait aux dernières décennies du XIIe siècle, à l’époque des Trencavel. Jean Ribes nous a ensuite guidé à travers les rues d’Alet jusqu’à l’église paroissiale Saint-André. A travers son  témoignage très vivant, nous avons pu ainsi apprécié tout le soin apporté par les Alétois et leur équipe municipale à la mise en valeur de leur patrimoine. La visite de l’église paroissiale Saint-André restera grâce à lui un merveilleux souvenir et même pour beaucoup d’entre nous une révélation.

Après le repas pris en commun à la salle des fêtes d’Alet, nous avons pu visiter les ruines de l’abbaye Saint-Marie et de l’ancienne cathédrale. Tandis que MM. Ribes et Hortoul mettaient l’accent sur les toutes dernières restaurations accomplies sur le site, Charles Peytavie nous présentait le tout dernier travail publié par l’archéologue Bénédicte Palazzo-Bertholon  consacré à la redécouverte du programme ornemental de stucs et d’enduits peints de l’ancienne église Sainte-Marie. La journée s’est terminée par la visite de la chapelle du hameau de Saint-Salvaire et un concert improvisé de chants de troubadour par notre ami Franc Bardou très inspiré par la vue magnifique depuis le hameau sur le Razès et le pic de Bugarach.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Prochaine rando découverte sur les traces des cathares et René Nelli à Fontiers-Cabardès, samedi 13 avril 2013, à partir de 13 h 30.

24 mars 2013

Fontiers. Tour dite de l’horloge, XVIe siècle.© J.-Cl. Capéra.

Une nouvelle rando-découverte organisée par l’Association Patrimoines, vallées des Cabardès et l’Association d’Etudes du Catharisme / René Nelli, samedi 13 avril 2013.

Rendez-vous, 13 h 30, place centrale de Fontiers-Cabardès.

Depuis Castelnaudary, l’accès à Fontiers se fait par Saint-Papoul, Saissac et Saint-Denis. Depuis Carcassonne,  suivre la route de Mazamet, puis prendre la direction Fontiers-Cabardès.

Selon la météo et le temps disponible, en covoiturage, départ après la visite de Fontiers vers la maison forestière de la forêt de la Loubatière et sa chartreuse (15 minutes).

Randonnée sans difficulté, prévoir de bonnes chaussures de marche.

Une rando-découverte organisée  par l’Association Patrimoines, vallées des Cabardès et l’Association d’Etudes du Catharisme / René Nelli, proposée et présentée par Jean-Claude Capéra, géologue, président de l’association « PATRIMOINES, vallées des Cabardès», Charles Peytavie, historien médiéviste, spécialiste du catharisme et Franc Bardou, écrivain et essayiste, spécialiste des troubadours et de la pensée et de l’œuvre de René Nelli.

Le clocher de l'église de Fontiers.

Le clocher de l’église Saint-Clément de Fontiers. Gouache de Carlos Pradal (1967) illustrant un article de La Dépêche du Midi de Michel Roquebert sur le Cabardès, « suisse en miniature sur les flancs de la Montagne Noire« .

Cette randonnée sera l’occasion d’évoquer la fondation de Fontiers au temps des vicomtes Trencavel, des cathares et de la Croisade albigeoise et les moyens engagés par les évêques de Carcassonne pour combattre l’hérésie dans cette partie de la Montagne Noire. C’est dans ce contexte que seront également rappelés la fondation de la chartreuse de la Loubatière et le sort des troubadours du Cabardès (en particulier Raymond de Miraval et Peire Vidal). Le parcours dans Fontiers-Cabardès sera également l’occasion d’évoquer la Cabardès de René Nelli à travers la lecture des extraits de son œuvre consacrée à ce pays.

René Nelli à Fontiers.

Fontiers-Cabardès. La Sauvagère. Gouache de René Nelli, 26 juillet 1947.© ADA.

René Nelli choisit Fontiers comme lieu de ses vacances en 1947. Les deux années précédentes, il s’était rendu à Montségur. Comme il le note dans ses carnets, 1947 est l’année où il se « remet à faire de la peinture« , précisément à Fontiers. Ces sujets : la nature environnante et le domaine de La Sauvagère où il réside (aujourd’hui domaine Clément). Il y revient l’année suivante, toujours à La Sauvagère. En 1949, il opte pour des vacances à Ussat et Montségur, mais revient en Cabardès en 1950, cette fois-ci à Cuxac-Cabardès au « Cammazou » qui à cette époque s’appelait la « Villa Saint-Georges »  et appartenait au fondateur de la distillerie Cabanel de Carcassonne. A partir de 1951, René Nelli opte définitivement pour des vacances estivales au château de Bouisse qu’il vient d’acheter dans les Corbières. Le Cabardès est pour lui un paysage fonctionnant comme une confidence hors du temps, tissée de prose narrative, contemplative et de poésie.


Prochaine assemblée générale de l’AEC / René Nelli, samedi 23 mars à 14 h à Carcassonne.

21 mars 2013

Chers adhérents,

Nous vous rappelons que l’assemblée générale de l’Association d’études du catharisme / René Nelli se tiendra samedi 23 mars 2013 à 14 heures à l’auditorium de la chapelle des Jésuites, rue des études à Carcassonne.
A l’issue de cette assemblée, notre ami Franc Bardou animera une causerie intitulée:
Le paradoxe d’un cathare.
Autour de la présence des troubadours dans l’œuvre de René Nelli.
En comptant sur votre présence,

L’équipe de l’AEC.

Nous invitons par ailleurs à vous connecter sur la nouvelle page Facebook de l’AEC : http://www.facebook.com/rene.nelli
 Vous y trouverez des annonces de manifestation et des liens vers des ressources et documents en rapport avec le catharisme, l’histoire et le patrimoine méridional tout à fait complémentaires avec les contenus de ce blog. Nous invitons également tous ceux qui possèdent un compte Facebook à cliquer sur la mention « J’aime » de cette page. Nous comptons sur vous.

Prochaine rando découverte à Fontiers-Cabardès le samedi 13 avril 2013, sur les traces des cathares, de René Nelli et des chartreux de la Montagne Noire.

19 mars 2013

Une rando découverte sur les traces de René Nelli, des cathares et des chartreux de la Montagne Noire 

La prochaine rando-découverte de notre association organisée avec l’Association Patrimoines, vallées des Cabardès aura lieu le samedi 13 avril 2013. Rendez-vous à Fontiers-Cabardès, à 13 h 30, place de Fontiers pour une randonnée qui nous amènera sur les pas de René Nelli et des cathares à Fontiers-Cabardès et en forêt de la Loubatière, près des ruines de la chartreuse médiévale du même nom. La participation à cette randonnée est gratuite et ouverte à tous; elle sera cette année encore animée par Jean-Claude Capéra, Franc Bardou et Charles Peytavie.

En attendant de vous  en dire un peu plus sur le programme de cette journée, retour en images sur la rando découverte de l’année dernière. Souvenez-vous, nous étions plus de 150 sur les chemins de Cabrespine le 14 avril 2012.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Retour sur la journée découverte à Belpech et en Lauragais (3).

18 mars 2013

Vous êtes plusieurs à nous avoir demandé le texte du poème chanté par notre ami Franc Bardou sur le site du castel de Belpech. Il s’agissait d’un poème de Guilhem IX de Poitiers (1096-1126), neuvième duc d’Aquitaine, le premier troubadour connu et sans doute le second poète en Europe à ne pas composer en latin.

Ab la dolchor del temps novel

Ab la dolchor del temps novel

folha li bosc, e li aucel

chanton, chascus en lor lati,

segon lo vers del novel chan:

adonc esta ben c’om s’aisi

d’acho dont hom a plus talan.

De lai don plus m’es bon e bel

no vei messager ni sagel,

per que mos cors non dorm ni ri

ni no m’aus traire adenan,

tro qu ‘eu sacha ben de la fi

s’el’es aissi com eu deman.

La nostr’amor vai enaissi

com la branca de l’albespi,

qu’esta sobre l’arbr’en treman,

la nuoit, ab la ploja e al gel,

tro l’endeman, que-l sols s’espan

per la fuelha vert el ramel.

Enquer me menbra d’un mati

que nos fezem de guerra fi

e que-m donet un don tan gran:

sa drudaria e son anel.

Enquer me lais Dieus viure tan

qu’aja mas mans jos son mantel !

Qu’eu non ai song d’estraing lati

Que-m parta de mon Bon Vezi (1)

Qu’eu sai de paraulas com van

Ab un breu sermon que s’espel;

Que tal se van d’amor gaban,

Nos n’avem la pessa e-l coutel. (2)

Guilhem de Peitieu (1071-1126)

Franc Bardou, à Belpech, chante Guillaume de Poitiers

Franc Bardou, à Belpech, chante Guillaume de Poitiers.© J.-Cl. Peytavie.

(1)  » mon bon voisin », surnom en poésie de la Dame de Guilhem de Poitiers.
(2) avoir le morceau et le couteau, c’est-à-dire tout ce qu’il faut pour manger; être bien servi.

 

 

 

 

Avec la douceur du temps nouveau,

les bois se couvrent de feuilles et les oiseaux

chantent, chacun en son latin,

suivant le vers d’un nouveau chant.

Donc il est bien de se réjouir

de ce dont on a le plus envie.

De là où se trouve selon moi le plus de bien et de bonté

je ne vois (venir) ni messager ni lettre scellée,

(c’est) pourquoi je ne dors ni ne ris

ni n’ose m’avancer,

jusqu’à ce que je sache, du fin mot de cela,

s’il en va comme je le demande.

Il en va de notre amour

comme de la branche d’aubépine

qui reste sur l’arbre, tremblante, 

dans la nuit, à la pluie et au gel,

jusqu’au lendemain où le soleil se répand

sur les feuilles vertes et le rameau.

Je me souviens encore d’un matin

où nous mîmes fin à notre guerre ;

elle m’y accorda un don si grand,

sa chair d’amour, et son anneau.

Que Dieu me laisse vivre autant

que j’aie mes mains sous son manteau.

Car moi, je n’ai cure d’étranges latins

qui me distancieraient de « mon Bon Voisin »

et je sais comment il en va des paroles

qui éclosent en un bref sermon :

il en est qui se vantent d’amour.

Nous, nous avons la pièce et le couteau !

Guilhèm IX d’Aquitània

trad. F. Bardou

La Ganguise.

La Ganguise.© Franc Bardou.


Retour en images sur la journée découverte à Belpech et en Lauragais (1).

16 mars 2013

Les vestiges du « cap castel » de Belpech. © Franc bardou.

Quelques images choisies de notre dernière journée découverte à Belpech et dans le Lauragais le 09 mars dernier. Pour commencer, retour sur notre visite du village et des ruines du château de Belpech. Nous étions un peu plus de cinquante pour cette première sortie de l’année autour de nos guides Charles Peytavie et Franc Bardou. Objectif atteint pour les bénévoles de l’Association qui ont mené à bien ce projet, en particulier Renaud Hertz, notre nouvel administrateur. Un grand merci à tous les acteurs locaux impliqués, en particulier la mairie de Belpech, M. Canal, propriétaire du château de Belpech et M. Armengaud, président de la Société d’Histoire du Garnaguès, Belpech et son canton. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires sur ce blog.

Ce diaporama nécessite JavaScript.